PERMIS DE CONDUIRE AU PORTUGAL

PERMIS DE CONDUIRE AU PORTUGAL

CHANGEMENT DE VOTRE PERMIS DE CONDUIRE AU PORTUGAL

 

1 - Validité du permis de conduire français au Portugal


Le permis de conduire français permet de conduire au sein de l’UE ou de l’EEE, sous réserve du respect des règles de circulation et de sécurité routière en vigueur dans chaque Etat membre.

 

Les Français qui résident au Portugal, et qui sont détenteurs d’un permis français sans durée de validité (permis rose) sont toutefois tenus, au bout de deux années de résidence, d’échanger leur permis de conduire pour un permis portugais.

 

L’usager qui a échangé son titre français à l’étranger peut, à son retour en France, solliciter auprès de sa préfecture de résidence le rétablissement de ses droits à conduire sur le territoire national, à condition qu’il ait obtenu ceux-ci après réussite du permis de conduire français.

 

La liste des documents à présenter pour l’échange est indiquée ci-après ; pour plus d’informations à ce sujet, nous vous invitons à contacter l’institut de la mobilité et des transports (IMTT).
Rappel : Les consulats ne peuvent ni échanger, ni certifier, ni remplacer les permis de conduire. La seule autorité compétente pour les personnes résidentes au Portugal est l’IMTT.

 

Les documents à fournir pour un échange de permis sont les suivants :
l’original du permis à échanger ;
1 photographie aux normes ;
l’original et photocopie d’une pièce d’identité ;
une attestation médicale ;
pour les permis autres que A et B, un certificat d’aptitude psychologique ;
un formulaire Modelo 1 IMT (à retirer auprès de l’IMTT ou à télécharger sur le site internet http://www.imtt.pt) ;
30 Euros.
Pour davantage d’informations concernant les procédures à suivre, ou pour consulter et télécharger les formulaires nécessaires, nous vous invitons à consulter le site de l’IMTT, à la rubrique concernée :

 

2 - Perte ou vol du permis de conduire

 

Cas général :
En cas de perte ou de vol d’un titre français, les Français qui résident régulièrement au Portugal doivent s’adresser à l’IMTT afin de se voir délivrer un permis de conduire local, au format européen. Il vous faudra demander directement à la préfecture du dernier lieu de résidence en France un relevé d’information restreint (ou RIR) attestant des droits à conduire. Vous pouvez accéder ci-dessous à une information sur la procédure à suivre et au formulaire qui vous sera nécessaire :

Information sur le relevé d’information restreint (RIR)
Formulaire de demande de RIR
Exceptions :
Le 1er juillet 2016 est entré en vigueur le décret n°2016-347 du 22 mars 2016 facilitant le renouvellement du permis de conduire français des personnes établies à l’étranger et l’échange du permis français contre un permis étranger. Un arrêté pris le 18 juillet 2016 est venu en préciser les modalités d’application.


Si vous vous trouvez au Portugal, dans l’une des catégories suivantes :
Etudiant ;
En formation, en stage ou en mission à durée déterminée ;
Titulaire d’un titre de séjour spécial ;
En cours d’installation (et que vous avez quitté la France depuis moins de 185 jours).
Vous pourrez prétendre au renouvellement de votre permis de conduire perdu, volé ou détérioré : il suffira de solliciter directement la préfecture de délivrance de votre document. Pour plus d’informations : cliquer ici.
Le cas échéant, vous pourrez également obtenir un permis de conduire international.
Votre nouveau permis de conduire pourra être retiré, en personne, à la section consulaire.
Pour plus d’informations concernant le dispositif : cliquer ici.

 

3 - Nouveau permis européen


Depuis le 19 janvier 2013, de nouveau permis sécurisés sont délivrés au sein de l’Union européenne. Ces permis devront être renouvelés, tous les 15 ans pour les catégories légères du permis de conduire, tous les 5 ans pour les catégories lourdes. Tous les permis de conduire délivrés avant le 19 janvier 2013 sont valables jusqu’au 19 janvier 2033 ; ces titres seront remplacés progressivement == en France == par des nouveaux permis au format « carte de crédit » à partir de 2015 à l’initiative exclusive de la préfecture du lieu où le Français avait sa résidence en France lorsqu’il a obtenu le titre.